Mashallah Mix #2

mashallahblog:

After a successful inaugural release, we are proud to present our second Mashallah MENA music sampling, arranged on a monthly basis by Gabriel Luis Manga, and highlighting the best of new and underground music in the region. This month, we pay homage to Algeria’s valiant World Cup performance with some tracks from Ashraf Essenthy and El Mahdy Jr, and feature not one but two tracks from Palestine’s own Makimakkuk, who’s “Spaces” EP is one of the best of this year.

Fès, Maroc. Un magasin de musique+hifi, une boîte aux lettres copie conforme de nos ex-PTT, et ces ruelles qui font de Venise un poids léger sur l’échelle des labyrinthes.
Zoom Info
Fès, Maroc. Un magasin de musique+hifi, une boîte aux lettres copie conforme de nos ex-PTT, et ces ruelles qui font de Venise un poids léger sur l’échelle des labyrinthes.
Zoom Info
Fès, Maroc. Un magasin de musique+hifi, une boîte aux lettres copie conforme de nos ex-PTT, et ces ruelles qui font de Venise un poids léger sur l’échelle des labyrinthes.
Zoom Info
Fès, Maroc. Un magasin de musique+hifi, une boîte aux lettres copie conforme de nos ex-PTT, et ces ruelles qui font de Venise un poids léger sur l’échelle des labyrinthes.
Zoom Info
Fès, Maroc. Un magasin de musique+hifi, une boîte aux lettres copie conforme de nos ex-PTT, et ces ruelles qui font de Venise un poids léger sur l’échelle des labyrinthes.
Zoom Info

Fès, Maroc. Un magasin de musique+hifi, une boîte aux lettres copie conforme de nos ex-PTT, et ces ruelles qui font de Venise un poids léger sur l’échelle des labyrinthes.

Pour un café ou un thé et jouer au tabla à Van (Kurdistan) /// KAMPUS MARA

Pour un café ou un thé et jouer au tabla à Van (Kurdistan) /// KAMPUS MARA

محمد بوضياف

Arafat était présent aux frunerailles de Boudiaf. Où est le peuple ?

Et butin de guerre ou pas [poke Kateb Yacine], ce n’est pas le français mais l’arabe littéraire qui est langue du présentateur télé quand est annoncée sa mort.

Dans un reportage qui retrace son parcours, on aperçoit Boumedienne, reconnaissable entre tous. Symbole émacié d’une armée toute puissante, la constante de l’histoire algérienne post-révolutionnaire.

J’ai aussi appris que les émeutes de 1988 ont fait 159 morts, officiellement. Le maître, la France, a été dépassé.